Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de formation doctorale
Collège doctoral Sorbonne Université

La recherche scientifique : les fins justifient-elles tous les moyens ? - Jean-Jacques Wunenburger

Dans la conférence du cycle "Ethique" qui a eu lieu le 11 octobre dernier, c'est Jean-Jacques Wunenburger, professeur émérite de philosophie à l'Université de Lyon qui a pris la parole sur la thématique "La recherche scientifique : les fins justifient-elles tous les moyens ?". Le Professeur Wunenburger porte un regard philosophique sur la recherche scientifique et plus particulièrement sur les dérives de l’intégrité morale des chercheurs dans leur production scientifique.  


La recherche scientifique s'est longtemps identifiée à un seul idéal de connaissance objective et désintéressée, au service de la vérité de la nature ou de l'homme, qui devait reposer sur une intégrité morale. La découverte de nombreuses omissions et falsifications dans les travaux a amené de nos jours les pouvoirs institutionnels à mieux encadrer la recherche et sa diffusion en faisant appel à une conscience davantage vertueuse pour faire respecter cet idéal.

Pourtant ces transgressions de l'idéal du chercheur ont toujours existé et même chez des savants célèbres et n'ont pu que s'accroitre du fait de la compétition mondiale et des pressions émanant des financements privés et publics, qui ont métamorphosé le travail scientifique. Il faut donc chercher à mieux comprendre les motifs et mobiles profonds qui influencent la production scientifique.

Depuis le début de l'ère moderne (Bacon, Descartes) au 17ème siècle, on peut identifier trois principales psychologies scientifiques : "hybris", comme dépassement des limites du savoir, "ruse" avec les normes ou les programmes, "gnose" comme quête d'un savoir absolu. Ces finalités plus ou moins conscientes et partagées par les chercheurs montrent la complexité des fins de la recherche et expliquent pourquoi, bien au delà de telle ou telle faiblesse individuelle, la science rencontre des tentations et des "démons" psychologiques qu'il faut traquer par une vigilance épistémologique et critique qui dépasse peut-être les seules normes procédurales et les bonnes intentions.

Tout en installant de nos jours de précieux garde-fous éthiques, ne convient-il pas de se demander si le "désir" de science peut-être encadré par un simple contrat vertueux ?  

Video de la conférence

Le conférencier

Agrégé et docteur de philosophie, Jean-Jacques Wunenburger est professeur émérite de philosophie générale à l'université Jean Moulin Lyon 3. Ancien directeur de l’Institut de recherches philosophiques de Lyon (IRPHiL), il a fondé le centre de recherches Gaston Bachelard sur l’imaginaire et la rationalité de l’université de Bourgogne. Il est également Président de l'association internationale Gaston Bachelard ainsi que de l'association des amis de Gilbert Durand, et est codirecteur du Centre de recherches internationales sur l'imaginaire (CRI2i).

Ses recherches portent sur l’image, l'imagination et l'imaginaire dans leurs relations avec la philosophie, les arts, les sciences et techniques, les médias, la santé, la politique. Plus précisément, il s’intéresse aux structures et fonctions des images, des symboles et des mythes ainsi qu’à leurs rapports avec la rationalité philosophique (épistémologie, esthétique et éthique), scientifique et culturelle.

Il est l’auteur d’un grand nombre de publications et d’une vingtaine d’ouvrages sur les relations entre les images, l'imagination et l'imaginaire dans la philosophie, la culture et les arts. Parmi ses ouvrages les plus récents :  L’imaginaire (PUF, dernière édition 2016), L’imagination géopoïétique (Mimesis, 2016), L’imagination créatrice (UPPR, 2016), Le sacré (PUF, dernière édition 2015), La Raison contradictoire (Albin Michel, dernière édition 2015). Il est co-auteur d'une Méthodologie philosophique dont la 4ème édition vient de sortir aux PUF.

Tout au long de sa carrière, il a exercé de nombreuses fonctions d’enseignement ainsi que responsabilités éditoriales, administratives et d’expertises. Par exemple, il a été vice-président de la recherche à l’Université Lyon3 et Chargé de mission pour la philosophie à la MSTP (Mission Scientifique, Technique et Pédagogique) du ministère de la recherche. Pr Wunenburger est Officier des Palmes académiques.

07/10/19

Traductions :

    Egalement dans la rubrique

    Le Plan individuel de formation (PIF)

    Un docteur n’est jamais recruté sur sa seule expertise scientifique. C’est pourquoi l’IFD propose une offre de formation permettant aux doctorants de développer, approfondir, diversifier leurs connaissances et compétences, et ceci bien au-delà de leur domaine scientifique.Dès leur prise de fonction...

    » Lire la suite

    Chiffres-clés DFC

    Chaque année :

    • 220 jours de formation
    • 740 doctorants formés
    • 90 encadrants formés
    • 3.6 jours de formation en moyenne par doctorant

    Contact

    Département formation & carrières de l'IFD

    Campus des Cordeliers

    15 rue de l'école de médecine 75006 Paris

    Escalier G, 1er et 2e étage

     

    Accueil : 01 44 27 81 96

    Centre de documentation :

    01 44 27 81 98, email (isabelle.grova @ sorbonne-universite.fr)

    Formations :

    01 44 27 82 16 email (ifd-dfc @ sorbonne-universite.fr)

    Missions doctorales :

    01 44 27 82 16, email (delphine.minotti @ sorbonne-universite.fr)